Alain Van Goethem : nouvel administrateur à PlayRight

Acteur belge, Alain Van Goethem est associé de PlayRight depuis des années. Lors de notre dernière assemblée générale en juin dernier, il a été élu comme administrateur pour le collège Art dramatique & Danse de PlayRight.

Comment avez-vous connu PlayRight et plus largement la question des droits des artistes interprètes ?

Je connaissais PlayRight lorsque la société s’appelait encore Uradex, ça fait donc un moment. Si je me rappelle bien, j’avais reçu à l’époque une brochure qui expliquait comment Uradex fonctionnait. Je me suis affilié et suis aussi devenu associé tout en essayant d’assister aux plus de réunions possibles. Et à cette période ça tournait mal, rien n’était payé et les droits étaient bloqués. Puis il y a eu un nouveau Conseil d’Administration (2010) de même qu’un nouveau nom et les choses ont commencé à évoluer dans le bon sens, notamment la mise en place de déclarations automatisées et des paiements !

Pourquoi avez-vous décidé de faire partie de notre Conseil d’Administration ?

En tant qu’acteur, je crois qu’il est essentiel de s’engager et de s’informer. Au cours de la dernière soirée organisée par de Acteursgilde (organisation de défense des droits des acteurs néerlandophones), on a beaucoup insisté sur le fait de s’informer soi-même, et il y a beaucoup d’informations sur différents sites web comme celui de PlayRight. Je n’ai pas été très actif en tant qu’acteur pendant quelques années mais depuis 2 ans j’ai repris le fil et j’ai besoin d’être au courant des changements au sein du secteur, entre autres au niveau des droits. C’est aussi comme ça que je peux informer mes collègues, attirer leur attention sur le fait qu’ils doivent s’affilier et déclarer toutes leurs contributions.

Quels sont, selon vous, les enjeux actuels du secteur audiovisuel ?

Je pense qu’il y a encore beaucoup de choses à faire et à régulariser, il y a actuellement des droits qu’on est en train de perdre en tant qu’acteur. Prenons l’exemple des services online à la demande de Telenet et Belgacom, les acteurs ne touchent actuellement pas de droits. C’est l’objet de la campagne Fair Internet for performers. Il y a encore beaucoup à faire et j’ai envie de contribuer à cela.

Quels sont vos projets en cours? 

Récemment j’ai joué un petit rôle dans la série télévisée « Brussel », très actuelle, écrite par Leon De Winter et réalisée par Arno Dierickx. J’ai aussi tourné deux courts métrages : un de Dimitri Sterkens, dont on va beaucoup entendre parler, et « On Attend » où je joue le rôle d’un douanier francophone. J’ai aussi joué en anglais le rôle d’Antonio, un mafieux, dans « Ciclo Antoinio » de Bertrand De Bock. J’ai également participé à un projet pilote en italien qui donnera suite, je l’espère, à la création d’une série. Et puis quelques rôles en tant qu’invité pour Studio 100, des publicités, des films d’entreprises et des voix off. Il y a encore des choses en projet mais sur lesquelles je ne peux pas encore dire grand-chose.

Comment devenir membre-associé de PlayRight? La réponse ici