Extension du fonds d’urgence PlayRight+, nouvelles primes bruxelloises et flamandes et adaptation du régime de chômage – Un update.

20 juillet 2020

Les précautions mises en place pour contrôler la pandémie étant toujours d’actualité cet été, PlayRight a décidé de prolonger la possibilité de demander un soutien par le fonds d’urgence PlayRight+ aux mois de juillet et d’août. 

Une ou plusieurs de vos missions en tant qu’artiste interprète professionnel ont été annulées en Belgique en raison du COVID-19 : projets d’enregistrement (studio, court métrage, long métrage, production TV, doublage, postsynchronisation), concerts, représentation de théâtre, de danse, de cirque ou de variété ? Vous pouvez dès lors demander à bénéficier d’un soutien par le fonds d’urgence PlayRight+. Les critères et conditions pour en bénéficier sont consultables ici : https://playright.be/fr/fonds-urgence-artistes/

Le principe reste le même : le fonds a pour objectif de pallier en partie la perte de revenu due à l’annulation de vos activités en Belgique en tant qu’artiste-interprète professionnel et maintenant aussi dans les mois de juillet et août. Les demandes pour le mois de juillet sont désormais possibles, vous avez jusqu’au 16 aout pour introduire votre demande : 

INTRODUIRE UNE DEMANDE POUR JUILLET 2020

Par cette demande, vous ne pouvez demander une intervention que pour des missions annulées en juillet. N’oubliez pas d’indiquer séparément chaque mission annulée et d’ajouter les pièces justificatives nécessaires pour chaque mission.

Les demandes pour le mois d’août pourront être introduites une fois la date limite pour juillet passée, c’est-à-dire à partir du 17 août. 

Bruxelles et la Flandre offrent une prime de culture corona de 1 500 €.

Cela a pris du temps, mais Bruxelles et la Flandre ont fourni les ressources nécessaires pour offrir aux travailleurs de la culture (y compris des artistes interprètes) une prime pour combler cette période, qui s’accompagne d’énormes pertes de revenus.

Les deux primes sont uniques et s’adressent aux travailleurs de la culture qui ne peuvent actuellement ou insuffisamment bénéficier des différentes mesures de compensation régionales et/ou fédérales. Les primes flamande et bruxelloise ne sont accessibles qu’aux personnes physiques.

Pour recevoir la prime flamande de 1.500 €, vous devez démontrer que vous avez travaillé activement dans le secteur culturel au premier semestre 2020 et que votre revenu brut total des mois d’avril, mai et juin était inférieur à 4.877,16 €. La demande doit être soumise avant le 31 août via l’application numérique sur le site Internet du Département de la Culture, de la Jeunesse et des Médias.

Pour bénéficier de la prime de Bruxelles, vous devez démontrer que vous avez exercé une activité professionnelle dans le secteur culturel entre le 13 mars 2019 et le 13 mars 2020 et que vous ne pouviez pas invoquer le droit paserrel ou le chômage temporaire pendant la période du 13 mars 2020 au 1er juin 2020. chômage. En fonction de vos revenus réels sur cette période, la prime est un forfait unique de 500€1.000€ ou 1.500€. La demande doit être déposé avant le 16 août via le site d’Actiris.

Le gouvernement fédéral prévoit également des mesures pour le secteur culturel.

Après plusieurs semaines de tir à la corde, le 9 juillet, le Parlement a approuvé la loi sur l’amélioration de la condition des travailleurs du secteur culturel.

Cette loi clarifie pour les travailleurs indépendants de la culture qui, en raison de la nature particulière de leur activité, n’avaient pas accès au chômage temporaire, ne pouvaient pas invoquer le droit de passerelle en tant qu’indépendants et ne pouvaient pas se prévaloir des allocations de chômage.

La loi accorde à ces travailleurs un accès temporaire aux allocations de chômage s’ils peuvent prouver qu’ils avaient exercé au moins 10 activités en tant qu’artistes ou techniciens dans le secteur culturel avant l’introduction des mesures corona. Ce droit expire le 1er janvier 2021.

La loi offre également plus de sécurité à ceux qui bénéficient déjà des allocations de chômage en tant qu’artiste. Parce que le secteur culturel a été contraint de rester immobile par les mesures actuelles, la règle selon laquelle le montant de votre aloo-cation est réduit après une certaine période, sera temporairement neutralisée et – en récupérant des allocations de chômage dues aux autres revenus – l’ONEM ne prendra pas en compte les revenus provenant des droits d’auteurs et droit voisins reçus dans la période du 1er avril 2020 au 31 décembre 2020.

Musicien.ne ? Connaissez-vous le Belgian Music Fund ? 

PlayRight+ est, avec Sabam for Culture, FACIR et GALM, l’initiateur du Belgian Music Fund. Ce fonds récemment lancé est entièrement dédié au secteur de la musique belge et vise à le soutenir de la création et de la production à la promotion, l’exploitation et même l’exportation de la musique belge.

Le Belgian Music Fund peut compter sur le soutien de nombreuses entreprises et individus ayant un cœur pour la musique belge. Si vous souhaitez également faire un don, vous pouvez le faire –> ici <–. A partir de 40 € votre don sera déductible d’impôts.

Le fonds lancera le premier appel à projets en août, alors gardez un œil sur le site www.belgianmusicfund.be.

Pay Performers se renseigne sur votre avis sur le droit à une rémunération pour les exploitations en ligne.

La pandémie corona l’a une fois de plus clairement montré. L’homme ne peut pas se passer de culture. Alors que les théâtres, les cinémas et les salles de concert ont fermé pendant le lockdown, les musicien.ne.s et les comédien.ne.s sont restés en masse dans la vie de chacun. Les sociétés de streaming comme Netflix et Spotify ont vu leurs abonnés augmenter, mais pour la majorité des musicien.ne.s et comédien.ne.s qui ont dû regarder chez eux comment leur secteur était oublié par chaque mesure de compensation, tous ces streams supplémentaires n’ont pas rapporté d’euros supplémentaires.

La pandémie corona a donc montré douloureusement un problème connu depuis longtemps. Le modèle actuel sur lequel tournent les opérateurs en ligne de musique et de films doit changer.

A travers cette enquête anonyme, #PayPerformers, une initiative de défenseurs de musicien.ne.s et comédien.ne.s de toute l’Europe, s’interroge sur votre droit à être rémunéré pour l’exploitation en ligne de vos prestations. Assurez-vous de participer!

https://surveyhero.com/c/PayPerformers

fermez

Se connecter Devenir membre